Parti Pirate, des excuses publiques, des vraies ou crève la gueule ouverte !

Parti Pirate (Cher ? et puis quoi encore !),
On a déjà relevé depuis ta création de nombreux trucs qui montrent bien que ton projet politique est bancal. Cela va de la présence de candidat en « débat » dans un meeting UMP à ton absence de position claire sur le capitalisme en passant par la bienveillance quant aux discours d’Etienne Chouard [ici et par exemple], ancien compagnon de route du « Non de gauche au TCE » passé clairement aux sphères conspi et fascistes (Soral, Asselineau, Meyssan etc…). Cet « épisode » d’action-réaction ratée face au sexisme et la violence avérée d’un de tes membres t’enfonce une fois de plus.
Bien sûr tu essayes de te ranger derrière le « chacun de ses membres a ses idées propres », membres que tu prétends pourtant fédérer autours d’un projet politique. « Prendre Parti », c’est s’organiser autours d’une idée commune.
Si le Parti Pirate refuse de s’afficher antifasciste et antisexiste, alors il est légitiment suspect de bienveillance à l’égard du fascisme et du sexisme.
C’est peut être ça ton problème Parti Pirate, tu revendique être un Parti sans chercher à l’être vraiment en terme de cohérence politique.
Le problème n’est pas que ta structure décisionnelle soit longue et complexe pour décider du sort de « Romain ». Le problème c’est que même dans ta simple réponse, tu montres que tu n’a pas le gramme d’intelligence collective au sein de ton réseau (pourtant large, cultivé -jeune ?- et hyper-connecté) pour apporter une clarification sur ton rapport aux violences sexistes. Le problème c’est que quand des femmes (entre autre) t’interpellent à ce sujet tu t’enfonces.
Quelques commentaires de certains de tes membres ici n’arrangent rien. Penser que « condamner les violences faites aux femmes, de quelque nature qu’elles soient. » « ne signifie rien », ça montre que tu abrites en ton sein des militants  au mieux en grand manque de formation politique au pire malveillants.
Réserve de mai à novembre pour ton « Université d’été » parce que question formation interne tu as un gigantesque boulot si tu veux encore prétendre incarner une alternative politique.
Mais peut être que cet épisode montre une fois de plus que l’alternative ne se construira pas via un parti, et encore moins sur le flou idéologique. Il n’empêche, même si nous on n’en a rien à faire des élections et des partis :

On te demande de faire des excuses publiques. On te demande également de condamner les violences faites aux femmes, de quelque nature qu’elles soient. On te demande de prendre conscience qu’on ne fait pas de la politique sans s’intéresser à la société dans son ensemble, pas seulement à ce qui intéresse le bout de sa lorgnette. On te demande de ne plus parler de la psychologie de la femme victime. On te demande de te taire quand tu ne sais pas. Et de reconnaître tes erreurs.

Et si tu n’en es pas capable, crève la gueule ouverte.

Brasiers et Cerisiers

____
PS : Merci à Daria et toutes celles et ceux qui sont monté au créneau.

______________________________________________________

Ce texte, nous l’avons posté dans les commentaires de l’excellent article de DariaMarx « Parti Pirate, Twitter, secoue ta bite. » sur son blog tout aussi excellent.

 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Parti Pirate, des excuses publiques, des vraies ou crève la gueule ouverte !

  1. larose75 dit :

    Ben euh… les excuses publiques elles sont faites
    Les propos d’un membre (j’en rajoute pas la dessus hein ? c pas l’endroit, lumour risque de faire un flop…) n’engagent effectivement que lui et le Parti Pirate souhaite défendre aussi la liberté d’expression. Il est clair qu’avec de tels engagements, des dérapages sont arrivés, arrivent, et continueront d’arriver. Maintenant nous préférons cela, et les débats intenses qui nous ont secoué depuis cet évènement malheureux (dont une partie sont visibles ici : http://forum.partipirate.org/discussions/feminisme-t10147.html?hilit=sexiste ) plutot que la version totalement fausse qu’offre les partis classiques sur tout un tas de sujet que ses adhérents ne partagent pas.
    Alors oui c’est compliqué la démocratie, oui on fait des conneries, mais non on est pas des fascistes ni des sexistes.
    Et pour l’heure, veuillez accepter nos plus plates excuses pour cet incident.

  2. Ces « excuses » sont désastreuses : à la suite le PP demande à son membre de reconnaître publiquement « l’erreur de jugement sur l’état psychologique de la personne qu’il a agressé ». Bah oui voilà le problème ne serait pas le contenu sexiste des propos de Romain mais sa non-appréciation de « l’état psychologique » de la victime. Sous-entendu dans d’autres cas cet humour est acceptable. Sous-entendu c’est un peu la faute de la victime et son « état psychologique ». No comment. C’est bien pour ça que cet article s’intitule « des excuses publiques, des vraies ».
    Vous n’avez visiblement pas lu le billet de Daria Marx auquel nous nous référons qui pose bien tout le problème (http://dariamarx.com/2013/03/01/parti-pirate-twitter-secoue-ta-bite/).

    Quant au topic féminisme du forum du PP dont vous fournissez le lien, en le parcourant rapidement on voit des trucs qui montre que c’est vraiment pas gagné la question du féminisme au sein du parti. En vrac, c’est affligeant :
    « Pardon, mais c’est du nombrilisme et de la victimisation.Tout le monde a son lot de souffrance. … Même les hommes blancs issus des classes moyennes sup. »
    « Je n’aime pas trop le terme « féminisme » par la même occasion, car trop ouvert.Le débat est plus intéressant quand ont parle d’égalité homme/femme. »
    « Mais 1/ qualifier de « faute » 2/ demander sanctions 3/ demander excuses c’est 3 trucs totalement de trop (et inadmissible). »
    « on remarquera que un mec qui se touche la nouille dans un bus c’est une agression sexuelle (en est ce bien une selon le code pénal?) et que des meuf qui scande un slogan sein nu c’est du féminisme… »
    « Un groupe féministe qui refuserait les hommes serait effectivement sur la mauvaise pente » [Donc les femmes n’ont pas le droit de s’organiser en groupe non-mixtes ?]
    « Ou en est la condition des hommes aujourd’hui ? Et j’insiste sur ce point car il est bien souvent nié dans le débat. »

    Et que je te mets du « féministes » entre guillemets pour désigner des militantes outrées par l’affaire, le féminisme désigné comme « trip ». Heureusement que certains intervenant-Es du forum ne sont pas sur cette ligne.

    « Et pour l’heure, veuillez accepter nos plus plates excuses pour cet incident. » Vous êtes mandaté(e) par le Parti pour ça ? Parce que des excuses officielles, ça se fait sur son site/son compte twitter/sa page FB/par un communiqué. Pas dans un fil de commentaire d’un blog via un-e individu-e. Et on a cru comprendre que « personne ne pouvais s’exprimer au nom du Parti ». Donc c’est les excuses du Parti Pirate pour sa position inadmissible que nous (et un paquet de personnes sur le blog de Daria) demandons.

    Au passage, jetez un oeil à ce papier d’Alda, membre démissionnaire du PP http://aldarone.fr/la-falaise-du-patriarcat-on-est-pas-bien-entre-couilles-suite/ suite à cette affaire qui pose bien le problème de fond.

  3. Thomas dit :

    Comme on dit par chez vous : Epic Fail.

  4. « LaRose75 » a vu certains de ses commentaires virés.
    Dans 2 posts à la suite :
    « Dieudonné a été mis à terre par la force d’une opinion bien pensante, alors qu’il s’agit, je le pense, d’un humoriste de la meilleure veine »
    et
    « ps, j’exècre les fascos et les sexistes ! »
    Du gros n’importe quoi. L’antifascisme de base c’est savoir reconnaitre un fasciste. Et Dieudonné en est clairement un.
    Vous dites :
    « Chacun à son point de vue, l’exprime, nous en débattons, c’est la vie. »
    Sûrement mais débattre avec les fascistes et ceux qui fricotent avec eux ou les admirent ça n’est pas ici.
    Au revoir.
    Et ne criez pas à la censure, ici ça n’est pas le bistrot des illuminés (pour rappel sur les commentaires https://brasiersetcerisiers.wordpress.com/2013/02/01/fonctionnement-des-commentaires/ ).

  5. Les clients trompés dénoncent le contrat.

    Le « parti pirate », et son approche si délicieusement, platement et stratosphériquement libérale de la « défense de la liberté d’expression » n’avaient pas jusqu’ici porté le moindre espoir d’émancipation de qui que ce soit – pas plus, à vrai dire, qu’aucune autre de ces institutions fossiles que sont les partis politiques.
    A peine son existence avait-elle retenu l’intérêt de quelques-unes de ces innombrables naïvetés grégaires toujours en quête de l’ombre d’un drapeau.
    Qu’il se soit très grossièrement pris les pieds dans le même tapis que tous les autres, qu’il ait à cette occasion donné un petit peu trop explicitement la mesure de la pauvreté de ses conceptions, de la superficialité de ses questionnements, de la considérable étendue de ses impensés, de son très banal sexisme: enfin, de la très commune et complaisante autosatisfaction qu’il partage avec eux, permet toutefois à d’autres complaisants opportunistes de brandir aujourd’hui une radicalité en carton en prétendant se détacher bruyamment de lui. C’est qu’il a un cahier des charges, et des apparences à respecter. Les clients trompés dénoncent donc le contrat.

    Le « parti pirate »? Il faut tout de même oser afficher une dose considérable de naïveté pour prétendre ne découvrir que maintenant, à la faveur de son masculinisme lourdaud, la remarquable légèreté de l’idéalisme politique de ces libéraux-libertaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s